Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un rapport pointe les régimes minceur, "inefficaces" et "risqués" pour la santé

Publié le par Anthony BELLI

regime_france_info.jpgEnviron 70% des Français auraient déjà suivi un régime, beaucoup sans en avoir toutefois besoin © FOTOLIA/Stark

 

 

 

 

 

 

Pas un pour rattraper les autres ! L’Agence de sécurité sanitaire a passé au crible 15 régimes, les plus en vogue, et évalué les déséquilibres qu’ils provoquent.
Trop de protéines, trop de sel, pas assez de vitamines ou de minéraux : ces régimes ne sont pas "sans risques", conclut l’Anses, dans un rapport alarmant qui sera publié aujourd’hui.

 

Atkins, californien, citron détox, chrononutrition, Cohen, Dukan, Fricker, Mayo, Montignac, régime de la soupe au chou, Weight Watchers... Les Français sont nombreux à ne connaître que trop bien les noms de ces régimes amaigrissants. Les uns sont réputés riches en protéines, les autres pauvres en glucides, mais encore ?

L’Agence de sécurité sanitaire a évalué les déséquilibres qu’ils entraînent en macronutriments (les lipides, glucides et protéines), en vitamines et en minéraux. Déséquilibres importants, en déduit-elle. Pour plus de 80% d’entre eux, les apports en protéines seraient supérieurs aux apports nutritionnels conseillés, notamment dans le régime Dukan, régime du moment en France. Selon le Docteur Lecerf, chef du service nutrition de l’Institut Pasteur de Lille qui a rédigé le rapport, ce régime pourrait même accroître les risques de cancers et maladies cardiovasculaires, même si aucune étude encore ne le prouve, concède-t-il dans Le Parisien.

DES RÉGIMES CARENCÉS

Bref, deux fois trop de sel, pas assez ou beaucoup trop de calcium, des apports en fibres jusqu’à dix fois moins importants que ce que préconisent les nutritionnistes : pas un régime n’est exempt de carences ou surdoses, des déséquilibres qui ont des conséquences néfastes sur la santé. L’agence dresse la liste des troubles possibles : diminution de la masse osseuse et risques de fractures, calculs biliaires, cancer colorectal... L’agence pointe aussi des troubles de l’ovulation, chez les adolescentes qui multiplient ces restrictions alimentaires, ou des troubles de la croissance chez les enfants mis au régime de plus en plus tôt.
"La recherche de la perte de poids sans indication médicale formelle comporte des risques, en particulier lorsqu’il est fait appel à des pratiques alimentaires déséquilibrées et peu diversifiées", estime l’Anses.

DES RÉGIMES VAINS

Des risques en outre, pour un résultat peu convaincant : ces régimes, selon le Docteur Lecerf, sont rarement efficaces. Il estime que 95% des personnes reprennent du poids après le régime, voire se retrouvent en surpoids après, quand elles ne l’étaient pas avant. Les déséquilibres induits par ces régimes dont se gargarisent les magazines, tendent à perturber durablement le métabolisme, et l’équation finale résumée par Jean-Michel Lecerf est cruelle : "les gens perdent toujours du muscles et reprennent toujours du gras".

Cécile Quéguiner avec AFP
 
Source: france-info.com
 
Mon conseil que je donne à chaque fois sur ce sujet: Manger de tout en quantité raisonnable!
Eviter les sauces grasses, les mauvaises matières grasses, le grignotage ; faire du sport régulièrement (la marche suffit pour les non-sportifs) et le tour est joué. Cela prendra plus de temps pour perdre vos kilos superflus mais sur le long terme, vous allez habituer votre corps à cette hygiène de vie et le risque de reprendre du poids rapidement sera faible.

Commenter cet article

Homnes 15/07/2014 19:49

Les généralistes sont souvent peu au courant des problèmes de minéraux essentiels...
Merci pour votre article !