Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Du sport en dessous de 0°: Quelques conseils

Publié le par Anthony BELLI

http://cdn.sheknows.com/articles/2011/11/woman-running-along-coast-in-winter.jpg
En ce début février, la vague de froid polaire qui stagne sur notre pays décourage beaucoup de sportifs à pratiquer une activité physique en extérieur. Et quoi de plus normal me direz-vous? Je vais essayer de vous donner quelques astuces pour sortir vous dépenser sans craindre de rentrer gelé:

 

Il faut savoir que l'Homme est homéotherme. C'est à dire qu'il est capable de régler automatiquement la température corporelle. Cela fait appel à un mécanisme complexe mais dans certains cas, le froid associé au vent et même à la vitesse de déplacement (d'un cycliste par exemple), peut favoriser des symptômes de plusieurs affections... Comment se protéger?

 

Habillement: Il faut se protéger les pieds, les mains, et pour les hommes comme disait un entraineur cycliste près de chez moi: le "robinet d'amour"! Pensez à mettre des vêtements bien secs, évitez le nylon qui capte la sueur à l'intérieur et qui vous donnera rapidement froid. Beaucoup de textiles aujourd'hui permettent de bien ventiler. Vous pouvez également insérer du journal sur votre poitrine et vos reins.
Des études ont montrées que le froid augmentait la pression artérielle. Le contact du froid  avec le visage et la bouche en serait la cause et déclencherait ce réflexe. Donc pour protéger son coeur, il est utile de se couvrir la bouche avec un passe-montagne par exemple.

 

Diététique: Buvez! Ce n'est pas parcequ'il fait froid et que vous n'avez pas soiffe, qu'il est moins important de s'hydrater, au contraire. C'est ce qui va lui permettre de réguler la température corporelle en fonction des hausses de T° dues aux variations d'effort.

 

Respiration: Il est préférable d'inspirer par le nez. Pourquoi? L'air qui arrive par le nez se réchauffe plus rapidement que par la bouche avant d'arriver dans les alvéoles pumonaires. Si l'effort est trop intense, il est certains qu'il n'est pas facile de respirer par le nez: la quantité d'air respiré peut passer de 8L/min à 120L/Min  en plein effort sur le même intervalle de temps. Les narines étant trop exigües pour laisser passer suffisament d'air et donc, l'oxygène nécessaire à un effort intense. D'ou la nécessité de respirer par la bouche.

 

Entrainement: Pour les vrais sportifs qui ont bessoin de s'entrainer régulièrement et longtemps (cyclistes, coureurs à pied par exemple), réduisez la longueur de votre entrainement et profitez-en pour augmentez l'intensité. Pensez surtout à bien vous échauffer avant.

 

 

Sources: Quelques conseils sont tirés du magazine Cyclo-coach Déc11/Jan12. 

Commenter cet article